• Damien

Sur la piste des Hiéroglyphes - Egypte

Mis à jour : 9 mai 2019

Troisième jour : sur la piste des hyéroglyphes et à la rencontre des Pyramides.

C`est une journée riche et dense qui nous attend aujourd`hui.

Notre guide vient nous chercher ce matin et nous allons à Saqqara, nécropole au Nord du Caire.

Nous longeons le canal El Mansour, bordé de champs de papyrus qui nous conduit dans la campagne.

La vie semble plus paisible ici.

Notre guide nous explique que le Gouvernement a fait ériger des murs devant le canal pour cacher les ordures que les gens jettent derrière.

Cette érésie écologique vient du fait que la population est taxée pour le ramassage des déchets, qui n'intervient que très rarement. Nécessité fait loi…


Nous découvrons cette cité des morts, dont le terme prend tout son sens puisque pour construire ces Pyramides, il fallait en moyenne une vingtaine d`années et plus de 20000 hommes y ont laissé leur vie. Les Rois étaient à cette époque considérés comme des Dieux.


Nous apprenons également la technique de momification qui consiste à retirer tous les organes à l'exception du cœur puis remplir la dépouille avec de l`huile d`olive, entre autre, le procédé durait 70 jours.

Nous nous rendons ensuite sur le site de Dachour, où nous pouvons accéder à l`intérieur de la Pyramide rouge. C`est un passage en pente très bas de plafond qui nous contraint à nous plier en deux et surtout cette impression de manquer d`air.



J`ai la sensation de descendre aux enfers et sans l'aide de Damien qui a déjà fait une premier aller retour, je n`aurai pas pu y arriver. Je ne regrette pas, nous sommes au centre de la Pyramide, au cœur de l`histoire.


Nous allons ensuite sur le dernier site à Gizeh, où pour des raisons de timing nous prenons une calèche pour faire le tour.

Ici nous découvrons le Sphinx moins imposant que les Pyramides mais tout aussi impressionnant.


Nous découvrons également un panorama hallucinant avec en premier plan les Pyramides au milieu du désert et en arrière plan les habitations contemporaines de la ville. Un contraste un peu incongru et saisissant.


Nous finissons notre visite par le tombeau de Kephren dans la précipitation puisquìl ne nous reste plus que 10 minutes avant le fermeture et on nous demande de laisser l'appareil photos...petite pensée pour le frère de Damien qui lui a prêté le sien !

Il fait très chaud et sombre mais une atmosphère spirituelle se dégage de ce lieu.



Retour à l`hotel pour une bière et des mezze avant de prendre ce soir le train de nuit pour Assouan, une première pour Damien et moi !!!

0 vue

© 2017 par Damien Catala

  • Black Instagram Icon

dc

reportages