Rechercher
  • Damien

Nostalgie du départ - Syrie

Mis à jour : 11 mai 2019

C’est pour aujourd’hui le retour.

Un bon petit-déjeuner à l’hôtel et je retourne au lit. J’adore faire ça.

Il est 11h et j’appelle la réception pour savoir si je peux décaler le check-out à 13h. C’est ok. Mon chauffeur vient me chercher à 15h pour aller à Beyrouth. Je suis large. Mon vol est à 2h05 cette nuit. Enfin 1h05 car nous changeons d’heure.


Mes affaires prêtes, je pars à la re-decouverte du Souk. J’ai envie de prendre quelques clichés de portraits. Je me laisse porter. Je ne suis pas sur de la direction mais je m’enfonce dans ces petites ruelles. Il y a du monde. Je les croise à contre courant. Il semble y avoir une fête religieuse car les hommes et les femmes sont vêtus de leurs plus beaux habits.. Je prends quelques clichés.



Le souk est bondé. Il pleut un peu. Je m’arrête devant un magasin. Deux jeunes veulent prendre des photos. Nous échangeons nos Whatsapp. Je leur enverrai les photos. L’un d’eux me pulvérise du parfum. Je suis touché. Nous nous serrons la main en guise d’adieu. Le temps passe vite. Il est presque l’heure de revenir à l’hôtel. Un sandwich et des petites pizzas feront mon déjeuner.


Direction l’aéroport de Beyrouth. Nous en avons pour 2 à 3 heures. J’espère que cette fois-ci le passage frontière sera une formalité. Le chauffeur parle anglais.


Taxe de sortie de la Syrie ok.

Visa de sortie ok en un temps record.

Visa d’entrée au Liban ok.

Le tout combiné nous avons pas du passer plus de 5 minutes aux comptoirs.


Il est 17 heures à mon arrivée à l’aéroport. J’ai le vol dans 9 heures.

L’aéroport est petit. Il n’y a presque rien. Je fais plusieurs tours, passe le contrôle avant l’enregistrement…puis revient dans le hall. Mon enregistrement ouvre à 23h.


Je descends aux arrivées. Un snack est juste en face de l’arrivée et je m’y installe. C’est une bonne idée que de s’installer devant les arrivées. J’observe les gens qui s’enlacent, se sautent dessus, pleurent de joie… C’est agréable de voir des gens heureux. Si je pouvais les photographier je pense qu’on aurait de beaux clichés. J’ose pas donc je finis d’écrire ce voyage.


Nous embarquons. Je suis eclaté. Vivement que j’arrive à Toulouse.


#LUCKYMAN

Je suis encore surclassé. Aller-retour en business!

Effectivement j’ai de la chance mais je pense que c’est aussi parce que j’ai la carte Flying Blue Silver.


#CONCLUSION

Brièvement - j’ai déjà raconté pas mal de choses - ce voyage a encore été une belle découverte pour moi. Une voyage à cent à l’heure dans un pays millénaire où le temps a façonné un peuple bienveillant et accueillant. Ce même peuple qui a vu tant de mixité qui en fait aujourd’hui autant une force qu’une faiblesse. La situation géographique du pays et ses richesses naturelles lui confèrent une position stratégique dans au moyen orient que sur la scène internationale. Je leur souhaite de se relever de cette guerre le plus vite possible pour remettre à sa place le pays qui a tant inspiré notre civilisation.

48 vues

© 2017 par Damien Catala

  • Black Instagram Icon

dc

reportages