Rechercher
  • Damien

Crash Airlines pour Herat - Afghanistan

Mis à jour : 5 mai 2019

Je pense qu’il y a un minaret tres proche de la Guest House. Il y a eu plusieurs appels à la prière durant la nuit. Je ne sais pas pourquoi, sans aucun doute une impression, mais le ton était tres froid. A vrai dire j’ai surtout trouvé que c’était hyper fort….


Mis à part ça la nuit a été salutaire après ces 30 heures sans dormi.


I’m an typical Afghan of the Hazara Tribute!


Ma tenue m’a été amenée hier et j’y suis sacrement bien dedans.


Le tissus est super agréable et c’est sur-mesure.


Je vous avoue que lorsque l’on m’a amené le pantalon j’ai pris peur...Il était énorme mais il y a un système que j’essaierai de vous décrire plus tard ;-)




Bref, la barbe, les cheveux long et cette tunique ont fait sensation dans la Guest House. Pour eux, je donne vraiment l’impression d’être un afghan. C’est un super bon point pour rester discret.




Visite du National Muséum of Aghanistan…


J’ai un peu de peine à vous raconter la visite de ce Musée qui est censé etre le musée national de l’art, la culture et l’histoire afghane.


Il y avait pas d’électricité. Il est presque vide, sur deux étages dont deux salles consacrées à Budha et une a une tribu afghane.


Nous avons fait la visite à la lumière de mon IPhone. La majorité des objets que nous pouvons y trouver (hors expositions spéciales dans les salles) sont des récipients en terre cuite ou métal, des armes et des photos de la reconstruction du musée lui-meme.



En effet, ce musée a été détruit à la fin de la seconde guerre mondiale et le gouvernement Afghan l’a reconstruit dans les années 2001 (??? Je ne suis plus tout à fait sur. Peut etre 1991!)


De l’autre coté de la rue, le Palais Royal, totalement en ruines,est en reconstruction.



Comme l’ensemble des monuments accueillant du public, institutions ou lieux importants, il y a d’énormes blocs de béton de 4 ou 5 mètres qui entourent ces bâtiments pour protéger d’attentats de kamikazes notamment. Les entrées sont très sévèrement gardées par des policiers ou services de sécurité.


Pour en revenir au palais, il semble magnifique, en terre cuite, et on peut imaginer la grandeur de se monument entouré de plaines. L’ensemble du bâtiment et de ses contours sont bien gardés et protégés par les murs de bétons. Je n’ai pas vraiment pu prendre de photos interessantes…




Direction la TV Mountain pour profiter de la vue sur deux cotés de la ville.


Avant d’arriver aux points de vues, nous avons traversé la ville. C’est très agréable de circuler avec un chauffeur cela permet vraiment de capter pleins d’images.


Kaboul est une ville extrémement embouteillée et complexe car de nombreux barrages sont établis, obligeant de nombreux détours. J’ai l’impression qu’on faisait sans cesse du chemin pour rien…



ANECDOTE!


En plein bouchon alors que les voitures klaxonnaient a bloc, le chauffeur me montre une voiture en plein milieu qui bloque le passage. Autour d’elle deux hommes qui font des grands gestes et qui crient. L’un d’eux s’approche de personnes qui montent dans un taxi jaune (officiel) pour leur dire de venir dans la voiture qui bloque.


Pour résumer la situation, il s’agit d’un taxi illégal qui bloque la circulation car il ne veut pas bouger tant qu’un de ses rabatteurs n’a pas détourné un client d’un taxi légal. Merci à nos taxis de pas trop se plaindre d’UBER ;-)



Nous approchons de la TV Mountain! J’adore cette endroit. Je trouve ça simplement magnifique. Les maisons sont construites à flanc de colline, avec de jolis couleurs bleues, rouges, vertes… Cela me fait un peu penser aux bidonvilles de Bogota mais en nettement plus beaux.


Le guide et le garde me préviennent on va sortir a deux endroits mais « quickly, quickly».





On enchaine par aller déjeuner dans un restaurant local. J’aime beaucoup la bouffe ici. Les repas se composent en général d’une soupe, de riz et de Kebab. Quand ils parlent de Kebab ce sont en fait des brochettes. Le Kebab que l’on a en France est le Kebab Turc. Rien à voir.




Direction l’aéroport pour un Domestic Flight vers Herat ( Ouest du pays)!


Rien d’exceptionnel à raconter mis à part qu’ici aussi le policier me parle en langue locale...mon déguisement fait son effet! Ils reconnaissent pas l’étranger qui est en moi ;-)


Premièr gros probleme du séjour...Il se résume en deux choses: tenue locale et toilettes. Vous devriez comprendre avec les photos de ma tenue. Pour ceux que ça intéresse, j’ai géré comme un chef.



Le vol est pas trop long (1h15) et permets de voir les différents paysages montagneux du pays.



Première frayeur du voyage, alors qu’on est à 200m de l’hôtel (chose que je ne savais pas!) le 4x4 creve… Rien d’inquiétant jusque la, sauf que je tourne la tête et je vois deux grands, secs, au teint bien mate qui nous regardent (et plus particulièrement moi!) avec une expression qui refroidit instantanément...surtout ici! Il y a du monde autour donc je me contiens. J’étais pas vraiment rassuré.


Finalement, on laisse le conducteur et on marche jusqu’à l’hôtel sans aucun soucis.




L’hôtel et/ou Bunker!


L’hôtel semble normal à première vue jusqu’à que l’on arrive devant. Deux gardes sont dehors avec l’attirail habituel (kalashnikov), les murs sont doublés par des blocs de bétons (les mêmes que partout!), l’entrée se fait par une porte dans le grand portail plein métallique ou une petite fenêtre permet de voir qui veut rentrer dans l’hôtel...un homme ouvre armé puis un autre garde ouvre la porte pour arriver à la réception. On resume l’ambiance ou non?





On prévoit rien pour ce soir si ce n’est se retrouver au restaurant de l’hôtel pour dîner. Finalement on passe 2h30 à parler avec Musqim de tout et de rien...surtout de couple quand meme ;-) J’ai l’impression que dans les pays du moyen orient la vie maritale est un sujet qui les intéresse… En meme temps, je peux comprendre comment on ferait pour draguer sans bars et boites de nuit?




Allé bonne nuit







13 vues

© 2017 par Damien Catala

  • Black Instagram Icon

dc

reportages